La consolidation

La consolidation a pour but de rendre à une structure dégradée des propriétés mécaniques homogènes.

Le meuble est confié au centre si possible démonté et décapé ; il est pesé avant et après traitement afin qu’on puisse calculer son pourcentage d’imprégnation. L’objet est alors déposé dans une pompe à vide, et qui permet également d’y obtenir une pression de l’atmosphère.

L’air contenu dans les galeries d’insectes est donc aspiré hors de la cuve. A ce montant-là on introduit une résine 50 % styrène 50% polyester dans la cuve, jusqu’à immersion complète de l’objet. Au fur et à mesure que la résine pénètre dans les galeries en se mélangeant à la sciure, l’équilibre de pression se rétablit jusqu’à ce que le bois soit imprégné jusqu’au cœur. Selon le pourcentage de dégradation, le temps d’imprégnation et la pression peuvent être modulés.

Lorsque l’imprégnation est terminée, la cuve est vidée de la résine inutilisée qui sera filtrée pour une utilisation ultérieure. Un premier essuyage est alors effectué, et l’objet emballé dans du tissu est placé dans une casemate d’irradiation, étanche en béton, qui surplombe une  » piscine  » où sont stockées des barres de cobalt 60, émetteur des rayons Gamma. Une ouverture est pratiquée dans la partie inférieure de la casemate afin de permettre la circulation des barres de cobalt. L’eau et le béton ont un rôle de protection biologique du personnel

 

 

La casemate est alors fermée hermétiquement, et un treuil hisse à l’intérieur de la casemate les barres de cobalt qui irradient à une distance appropriée. La durée d’exposition varie en fonction du volume de l’objet.

En début de polymérisation, un pic de température est contrôlé par des thermomètres placés en différents points de l’objet afin de ne pas le dégrader par un excès de température.

Au moment où la résine arrive à un état gélatineux, on peut arrêter l’irradiation en redescendant les barres, pour éviter un dépôt de résine en surface de l’objet.

Cette opération se fait à l’aide du styrène ou d’un solvant.

On reprend le cours de l’opération en remontant les barres de cobalt jusqu’à la fin du traitement, sauf si un autre nettoyage s’avère nécessaire par suite de coulures.

Tant que la résine n’est pas totalement polymérisée, on petit procéder à autant de nettoyages que l’on désire. A la fin du traitement, les barres sont stockées dans la piscine, et l’objet traité est prêt à reprendre sa place au sein d’un ensemble mobilier, en intérieur.

Contrairement au traitement de désinfection appliqué seul, la consolidation est définitive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s