Les colles

Elles se divisent en deux familles (pour le restaurateur) :

  • A/ Les colles réversibles
  • B/ Les colles irréversibles

Les notions de réversibilité et d’irréversibilité concernent la colle et non le collage.

Un collage effectué avec une colle irréversible pourra, la plupart du temps être décollé par un procédé mécanique ou thermique ce qui aura pour conséquence de détruire la colle. Avec très probablement des dégâts sur le substrat.

A l’inverse, un collage effectué avec une colle réversible pourra être décollé sans destruction de la colle, car celle-ci retrouvera sa structure d’origine.

– Utilisation des colles

2700 ans avant Jésus Christ, les Egyptiens utilisaient des colles animales. Ils contre-plaquaient des feuilles de bois. Ce type de colles protéiques reste utilisé de nos jours. (os + nerf ou poisson).

A/ Les colles réversibles

Ce sont les colles protéiques (et non protéinique) donc à base de protéines donc animales. On distingue principalement :

  1. Les colles d’os et de nerf de bovins dites « colle chaude »
  2. La colle de poisson.
  3. La colle de peau de lapin.

Pour la bonne tenue d’un collage, il convient de ne pas mélanger deux colles non compatibles.
Le recollage d’un assemblage, d’un élément de placage primitivement collé à chaud et qui sera recollé avec une colle vinylique ne tiendra pas longtemps.
Le mélange de deux colles l’une protéique et l’autre vinyle est donc à proscrire.

Ce mélange devient possible lorsque les colles sont « compatibles » entre elles. Compatible: qui est susceptible de s’unir grâce à des origines communes: toutes les colles protéiques sont compatibles (entre elles).

1. La colle chaude (ou colle forte)

La colle chaude est un mélange de nerfs et d’os de bovins. Le nerf étant souple et l’os solide mais cassante, la colle idéale est donc une proportion judicieuse de ces deux éléments. Deux volumes d’os pour un volume de nerf.

La colle chaude, mise en oeuvre.

La prise de la colle se faisant lorsque la colle baisse en température, il est impératif d’avoir une action rapide ou de garder au moins un des deux éléments à une température relativement élevée.(Température ne devant pas dépasser 60° afin de ne pas détruire les molécules de protéines.)

Dans les ateliers de fabrication se trouvaient des « Sorbonne »: sortes de dérivations à la fumée du poêle à bois de forme parallélépipédique. Cette Sorbonne permettait de chauffer des éléments de meubles destinés à être collés, ainsi, au moment de l’assemblage la colle ne figeait pas au contact d’un bois froid mais seulement après refroidissement des éléments serrés.

2. La colle de poisson

C’est une colle qui a principalement pour qualité de pouvoir s’utiliser à froid, ce qui a beaucoup d’avantages.

Grâce à sa compatibilité totale avec la colle chaude, elle permet de pouvoir effectuer des recollages partiels sur des ouvrages plaqués sans avoir à éliminer l’ancienne colle et de ne pas toucher à la finition. (pas besoin de chauffer).

3. La colle de peau de lapin

Cette colle est principalement utilisée en dorure, nous ne ferons donc que la citer.

B/ les colles irréversibles

Ce sont les colles que l’on devra détruire pour arriver à rediscocier deux éléments unis avec une de ces colles.

Les colles époxydes (par ex. Araldite) sont des colles à deux composants qui ne sèchent pas mais qui prennent par polymérisation.
Ce type de colle est peu employé sauf dans des cas très précis, par exemple pour le recollage d’une fracture au milieu (et non pas au niveau d’un assemblage) d’un pied.
Ce collage, s’il est bien effectué c’est à dire avec un serrage et peut-être une prothèse interne, n’a aucune raison d’être démonté ultérieurement, il est donc compatible avec la déontologie.

Les colles vinyliques.

Les colles vinyliques sont très peu utilisées en restauration sinon pour des opérations spécifiques sur les meubles contemporains.

Les colles néoprènes

les colles néoprènes sont des colles également appelées « contact » ou caoutchouc. Elles ne sont jamais utilisées en restauration.

Les cyanoacrylates.

Ce sont des colles qui permettent d’unir rapidement de menus éclats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s